La Relaxation

 Qu'est ce que la Relaxation thérapeutique ?

Il s'agit d'une technique qui vise la recherche d'une détente musculaire alliée à une disponibilité mentale. Un temps de parole peut y être associé.

La Relaxation thérapeutique a été crée par le Dr Berges, psychanalyste et neurologue, et développée à l'hôpital St Anne.

Elle se déroule sous forme d'une cure  afin de pouvoir, au terme de ce travail régulier, être autonome dans sa pratique.

Elle s'adresse aux enfants à partir de 6 ans, aux adolescents et aux adultes.

Elle peut être proposée en association avec d'autres approches : psychothérapeutiques, orthophoniques, kinésithérapiques et en association avec des traitements médicamenteux.

Etre en mesure d'ajuster sa tension musculaire, de calmer sa respiration, d' identifier ses émotions et de prendre de la distance avec les situations sources d anxiété a des effets bénéfiques sur la santé globale, d'où un large champs d'indications.


Dans quelles situations ce soin est il indiqué ?
                                     

Pour les enfants :

Quand l'hypertonicité entrave la fluidité du geste : dans le cas de certaines maladresses motrices et dysgraphies.

Quand des difficultés de régulation émotionnelle s'expriment au niveau tonique : tics, bégaiement, crises de colères , hyperémotivité.

Quand l'enfant est inhibé dans sa capacité à agir , à penser par lui même, à apprendre : la relaxation lui offre un temps pour se retrouver puis s'autoriser à s'ouvrir sur l'extérieur.

Quand l'enfant présente une immaturité affective pour son âge et a du mal à supporter les séparations : la relaxation lui fait réaliser qu'il est capable de prendre soin de lui même et d'être plus autonome.

Quand l'enfant a développé la sphère intellectuelle et le langage au détriment de ses expériences motrices et de ses relations avec les autres enfants : la relaxation lui permet de se reéquilibrer en se mettant davantage à l'écoute de ce qu'il ressent.

​Quand l'impulsivité est au 1 er plan et s'exprime par une agitation motrice ou verbale parfois associées à des difficultés d'attention.

​Quand l'enfant a recours à des somatisations anxieuses : maux de ventre, plaintes corporelles fréquentes sans étiologie organique...la relaxation permet de diminuer le niveau d'anxiété.

​Quand l'enfant a des difficultés dans le repérage spatio-temporel  liées à une insuffisance dans la construction du shéma corporel : la relaxation reprend la mise en place du repérage premier au niveau du corps.

Quand l'enfant a une maladie occasionnant des douleurs et des soins médicaux importants pour retrouver un peu de confort et de plaisir au niveau du corps.


Pour les adolescents :

Quand l'adolescent se sent déprimé, s'isole, se déprécie notamment au niveau de l'image du corps : la relaxation permet un travail de revalorisation éventuellement complémentaire d'une psychothérapie.

Quand l'impulsivité, l'agressivité, le débordement émotionnel s'expriment par des passages à l'acte : recours à la prise alimentaire, troubles des comportements alimentaires, prise de toxiques . La relaxation contribue à  aider à la prise de distance par une écoute et une mise en mots du vécu de l'adolescent, dans le cadre d'une prise en charge plus globale.

Quand la pression au niveau scolaire ou universitaire (passage d'examen, question de l'orientation, surcharge de travail etc ) crée un niveau de stress invalidant.


Pour les adultes :

Quand l'anxiété  provoque ou majore des douleurs :

certaines migraines, douleurs musculaires dues à l'hypertonicité, certains troubles du sommeil...

La relaxation aide à diminuer le seuil d'anxiété et l'intensité du symptôme.

Quand un état dépressif transitoire ou chronique entraîne un désinvestissement de soi : la relaxation peut être  un moyen de prendre soin de soi et de regagner progressivement en confiance.  

Quand il y a une demande d'aide mais que l'échange principalement verbal est encore trop difficile pour entreprendre une psychothérapie ou au contraire que l'échange verbal est aisé mais ne permet pas d'accéder au ressenti.

Quand le surmenage lié au rythme de vie entraîne un stress chronique, une fatigue et une irritabilité trop importante : la relaxation est l'occasion de se donner une pause pour prendre de la distance.

Quand la maladie et des traitements lourds malmènent le vécu corporel : phase de cure ou de rémission, reéducation fonctionnelle, suivi post opératoire...la relaxation améliore le confort, contribue à diminuer l'intensité de la douleur et à maintenir une hygiène de vie.